Interviews

Interview 1 : Louis Gay, ingénieur mécanique.

Résumé de l’interview:

Les tours auraient pu résister à l’impact d’un avion mais l’ampleur des incendies et l’élévation des températures a conduit à la ruine des matériaux qui constituaient les tours, dont l’acier. Les normes en vigueur à l’époque ont été respectées lors de la construction de ces deux tours et les matériaux utilisés étaient tout à fait adaptés (acier, verre, béton). Ces matériaux sont encore aujourd’hui très utilisés.

Interview 2 : Jean-Robert Raffy, Ingénieur.

Résumé de l’interview:

L’effondrement des tours étaient inévitable suite à l’impact d’un tel avion qui a engendré des incendies, un endommagement des structures et une destruction partielle des protections thermiques. Les colonnes d’acier ayant atteint de très hautes températures n’ont pu soutenir le poids de la structure. Dans ces tours, toutes les structures porteuses étaient reliées entre elles, il y a donc eu un effet de domino qui a conduit à l’effondrement des tours. Le plissement d’une première poutrelle a emmené toute la structure avec elle. Aujourd’hui l’acier et le béton armé sont encore des matériaux très utilisés dans ce type de construction et les protections incendies se perfectionnent.

Interview 3 : Bernard Carre, Architecte.

Résumé de l’interview:

L’impact des avions ne serait pas à l’origine de l’effondrement des tours, ce serait l’effet dynamique de l’effondrement des planchers les uns sur les autres. Pour assurer un bon équilibre à la tour et pour pouvoir élever ces tours à de très grandes hauteurs, les tours étaient construites de façon bien particulière. Les dimensions des structures porteuses n’étaient pas les mêmes en fonction de la hauteur et des connexions assuraient le maintien des poutres et des planchers. L’élévation de la température a conduit à la déformation des poutres métalliques et donc à la ruine des connexions. Les planchers sont donc tombés les uns sur les autres. Cet effondrement a été la cause d’une pollution énorme de la ville de New-York. Les colonnes d’acier n’auraient pas pu être en béton armé car la dilatation de l’acier sous la température aurait fait éclater le béton. Aujourd’hui, on utilise les mêmes matériaux et procédés pour construire ce type de tour car l’acier permet un assemblage successif des différentes parties de la structure d’une tour et une résistance à des efforts de charges.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s